Créer sa micro-entreprise a un coût et, bien souvent, plusieurs mois s’écoulent avant que l’activité ne devienne rentable et commence à générer des revenus. C’est pourquoi, la question du financement ne doit pas être négligée!
Pour soutenir les micro-entrepreneurs dans le lancement de leur activité, de nombreuses aides ont été mises en place. Il est même parfois possible de cumuler différentes aides. Accompagnement dans la recherche de financement, cumul micro-entreprise et chômage, aides financières, exonération de charges sociales… On fait le tour des aides à destination des micro-entreprises.

MINI-SOMMAIRE:

  1. Quelles sont les aides au financement d’une micro-entreprise?
  2. Micro-entreprise et chômage: quels aménagements?
  3. Exonération de charges sociales: comment obtenir l’ACRE en micro-entreprise?

Quelles sont les aides au financement d’une micro-entreprise?

Le nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d'entrepris, dit NACRE, est un dispositif qui permet à l’entrepreneur d’être accompagné dans le montage de son projet de création de micro-entreprise.

L’intérêt de ce dispositif est qu’il permet de vérifier la rentabilité financière d’un projet mais également d’être aidé dans la recherche de financement. Toutefois, pour en bénéficier il est nécessaire d’être dans l’une des situations suivantes:

  • Percevoir l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE);
  • Percevoir le revenu de solidarité active (RSA);
  • Avoir entre 18 et 25 ans;
  • Être salarié ou licencié d’une entreprise en difficulté financière;
  • Percevoir la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE).

Pour bénéficier de cette aide au financement, vous devez en faire la demande auprès d’un organisme ayant passé une convention avec l’État et la Caisse des dépôts et consignations.

Micro-entreprise et chômage: quels aménagements?

Le saviez-vous? Il est tout à fait possible de cumuler micro-entreprise et chômage. Dans une telle situation, vous avez même le choix entre deux aides pour micro-entreprise de Pôle emploi: le maintien des allocations chômage d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou l’option pour l’ARCE.

Le maintien de l’ARE

Le demandeur d’emploi qui crée sa micro-entreprise, peut continuer à percevoir l’aide au retour à l’emploi (ARE). Ce cumul entre chômage et micro-entreprise vaut pour toute la durée d’indemnisation pour laquelle des droits au chômage sont ouverts à l’entrepreneur. La seule condition étant que les revenus perçus dans le cadre de la micro-entreprise restent inférieurs à l’ancien salaire de l’entrepreneur.

Pour pouvoir bénéficier du maintien de cette aide, le micro-entrepreneur doit:

  • S’inscrire à Pôle emploi avant de créer sa micro-entreprise;
  • Rester inscrit auprès de Pôle emploi en tant que demandeur d’emploi.

Le maintien de l’aide au retour à l’emploi est particulièrement avantageux pour le micro-entrepreneur. Cela lui permet d’avoir une source de revenu stable le temps que son projet devienne rentable et rémunérateur!

L’option pour l’ARCE

L’aide à la reprise ou création d’entreprise, dite ARCE, est une aide à la création de micro-entreprise qui permet à l’entrepreneur d’obtenir immédiatement, sous forme de capital, 45% des droits à l’ARE qui lui restent à recevoir.

Pour pouvoir bénéficier de l’ARCE, le micro-entrepreneur doit avoir obtenu l’ACRE (aide à la création et à la reprise d'entreprise) et doit cesser d’apparaître sur la liste des demandeurs d’emploi.

Le versement de l’ARCE se fait en 2 étapes:

  • Le 1er versement, égal à la moitié de l’aide, intervient au début de l’activité du micro-entrepreneur;
  • Le 2nd versement intervient 6 mois après le premier, à condition que le micro-entrepreneur exerce encore son activité.

Le versement des allocations chômage sous forme de capital est une aide très intéressante pour le micro-entrepreneur. L’ARCE lui permet ainsi de pouvoir acquérir du matériel et de commencer son activité sereinement.

À noter: si le micro-entrepreneur bénéficie de l’ARCE, il ne recevra plus d’allocations chômage mensuelles.

Exonération de charges sociales: comment obtenir l’ACRE en micro-entreprise?

L’aide à la création et à la reprise d'entreprise, dite ACRE micro-entreprise (ex ACCRE micro-entreprise), permet d’encourager l’entreprenariat. Ainsi, les micro-entrepreneurs qui y sont éligibles peuvent bénéficier d’une exonération totale ou dégressive de leurs charges sociales pendant une durée d’1 an.

Attention: avant la réforme de l’ACRE du 1er janvier 2020, les micro-entrepreneurs pouvaient bénéficier de l’aide jusqu’à la fin de leur 3 années d’activités. À compter du 1er janvier 2020, la durée de l’ACRE pour les micro-entrepreneurs passe de 3 ans à 1 an.

Toutefois, les entrepreneurs qui ont réalisé leur déclaration de micro-entreprise avant le 1er janvier 2020, peuvent continuer à bénéficier de l’ACRE jusqu’à la fin de leur 3ème année d’activité. En revanche, la réforme de l’ACRE vient augmenter leurs taux d’exonération, ainsi:

  • Pour la 2ème année d’activité, le taux d’exonération passe de 50 à 25%;
  • Pour la 3ème année d’activité, le taux d’exonération passe de 25 à 10%.

Vous souhaitez monter votre projet d’entreprise? Pour vous aider dans le choix de la forme juridique, n’hésitez pas à consulter notre fiche sur les avantages de la micro-entreprise.